Archives par mot-clé : Ségolène Maudet

Il frammento in archeologia

Organizzazione : Viva Sacco, Alison Pereira, Nicolas Minvielle, Ségolène Maudet, Bruno D’Andrea.

[Accesso alla versione francese dell’articolo.]

Riassunto

Quest’incontro è dedicato alla carattere frammentario dell’archeologia e dei dati su cui essa si basa, esaminando la questione da un punto di metodologico, « pratico » ed epistemologico. L’incontro comincerà con tre interventi focalizzati sulla ceramica, in assoluto la tipologia di reperti più comune in età protostorica e storica ma anche una delle tipologie più frammenetarie. Per comprendre le società che producevano e utilizzavano la ceramica, deve infatti essere affronatata una doppia frammentazione: quella del frammento ceramico dal quale partire per ricostuire la forma completa e quella del corpus che rappresenta soltanto una parte del repertorio originario. Bruno D’Andrea proporrà qualche riflessione introduttiva accompagnata da un quadro storiografico degli studi ceramici in Francia e in Italia. Successivamente, Viva Sacco presenterà le potenzialità, i metodi e le problematiche degli studi archeometrici, mentre Ségolène Maudet proporrà qualche riflessione sull’approccio funzionale-antropologicp allo studio della ceramica partendo dai lavori di Michel Bats. L’incontro proseguirà con un tema differente, quello del cosiddetto cranio di Ceprano. Attraverso questo caso-studio, Alisson Pereira ci presenterà l’evoluzione nel tempo dello studio di questo cranio, per il quale un ruolo-chiave è stato giocato dall’approccio pluridisciplinare. Infine, tirando le fila di quanto detto negli intervventi precedenti, Nicolas Minvielle ritornerà sul carattere intrinsicamente frammentario della disciplina e delle sue pratiche per concludere l’incontro con un invito alla deframmentazione.

Continuer la lecture de Il frammento in archeologia

Le fragment en archéologie

Organisation de la séance : Viva Sacco, Alison Pereira, Nicolas Minvielle, Ségolène Maudet, Bruno D’Andrea.

[Accès à la version italienne du billet]

Résumé

Cette séance sera consacrée aux dimensions fragmentaires de l’archéologie et de ses données, cela en articulant les problèmes qu’elles posent aux méthodes de résolution ainsi qu’à leurs implications épistémologiques. Elle débutera avec deux interventions focalisées sur la céramique, l’un des mobiliers les plus fréquents aux périodes proto-historiques comme historiques, et aussi l’un des plus fragmentés. Dans l’optique de comprendre les sociétés qui les produisaient et les employaient, une double fragmentation doit en effet être dépassée : celle du tesson d’abord qui renvoie à un objet complet, et celle du corpus ensuite qui ne représente qu’une partie du vaisselier initial. Bruno d’Andrea commencera par poser le cadre de la réflexion en établissant un panorama historiographique de la céramologie franco-italienne. Puis, Viva Sacco présentera les enjeux et les apports des méthodes archéométriques, tandis que Ségolène Maudet élargira la réflexion en empruntant des méthodes anthropologiques, fondées sur les travaux de Michel Bats. La séance se poursuivra ensuite autour d’un autre objet de recherche : le crâne de Ceprano. Au travers de cette étude de cas, Alison Pereira nous présentera quels ont été les progrès et les détours d’une enquête collective, dont l’une des principales clés fut forgée par une approche interdisciplinaire. Enfin, en guise de conclusion, Nicolas Minvielle reviendra sur le caractère intrinsèquement fragmenté de la discipline et de ses pratiques, pour achever la séance sur une invitation à la défragmentation

Continuer la lecture de Le fragment en archéologie

Interpréter les fragments du passé / Interpretare i frammenti del passato

Cliquez pour l’affiche .pdf

Intervenantes

  • Anna Loeff,
  • Emilie Mannocci,
  • discutantes : Alison Pereira & Ségolène Maudet.

Résumé

Interpréter les fragments du passé : deux approches archéologiques

En archéologie, il est fréquent d’être confronté à la fragmentation des matériaux étudiés, qu’il s’agisse de verre, de céramique, de métal, d’os, etc. Plusieurs causes pouvant être à l’origine de l’état de ces objets d’étude (actions volontaires, involontaires ou taphonomie), il est possible de faire appel à des méthodologies analytiques adaptées afin de mieux pouvoir appréhender et interpréter ces fragments. Cette séance présentera comment deux approches archéologiques différentes peuvent permettre d’interpréter des données lacunaires et de les dépasser. Deux études de cas, correspondant à deux sujets de thèse réalisées actuellement en collaboration avec l’EFR, viendront illustrer ce propos :

  • La fluorose endémique dans l’aire vésuvienne (Cumes et Pompéi), un cas d’étude pour l’écotoxicologie historique, et
  • Les céramiques à décorations moulées d’Italie septentrionale (Ier. s. av.–Ier s. apr. J.-C.) : fonctions, productions, diffusions.

Riassunto

Interpretare i frammenti del passato: due approcci archeologici

In archeologia, confrontarsi con la frammentazione degli oggetti studiati è molto frequente, indipendentemente dal materiale di cui sono composti (vetro, ceramiche, metalli, ossa…). Diverse cause possono essere all’origine di questo stato di conservazione (azioni volontarie, involontarie o tafonomia) ed è possibile ricorrere a metodologie analitiche adattate alfine di poter meglio interpretare questi frammenti. Questa sessione mostrerà come due approcci archeologici differenti possono permettere d’interpretare dei dati lacunosi e di superarli. Due casi studio che corrispondono a due argomenti di tesi di dottorato realizzati in collaborazione con l’EFR illustreranno questo soggetto:

  • La fluorosi endemica nell’area vesuviana (Cuma e Pompei) : un caso di studio sull’ecotossicologia storica e
  • La terra sigillata decorata nord-italica (I. secolo a.C. – I. secolo d.C): funzioni, produzione e diffusione.

Références / Bibliografia

  • L. Maritan, M. Secco, C. Mazzoli, V.Mantovani, J. Bonetto, « The decorated Padan terra sigillata from the site of Retratto, Adria (nort-eastern Italy): Provenance and production technology », Applied Clay Science, 2013, 60-69.
  • E. Schindler-Kaudelka, V. Mantovani, J. Krajsek, « Norditalica decorata: Die rein dekorative Seite der italischen Reliefkeramik Fallbeispiele aus Adria, aus Celje und vom Magdalensberg », in M. Flecker (dir.), Neue Bilderwelten. Zu Ikonographie und Hermeneutik Italischer Sigillata, Kolloquium vom 16. – 18 April 2015 in Tübingen, Rahden/Westf, Verlag Marie Leidorf GmbH, 2017, 177-195.
  • É. Mannocci, Les céramiques à décorations moulées d’Italie septentrionale (Ier s. av. – Ier s. apr. J.-C.) : état de la question et perspectives d’études, SFECAG, Actes du Congrès de Reims, 2018, p. 357-368.
  • Alvarez-Llamas, C., Pisonero, J., & Bordel, N. (2016). Quantification of fluorine traces in solid samples using CaF molecular emission bands in atmospheric air laser-induced breakdown spectroscopy. Spectrochimica Acta Part B: Atomic Spectroscopy, 123, 157-162.
  • Brun, J. P., Munzi, P., Cavassa, L., Duday, H., Médard, F., & Camodeca, G. (2016). Enveloppés dans du tissu. Le tombeau de Vitrasia Canthara, Statius Obinius Hermia et Statius Obinius Primus (Cumes–Campanie, deuxième moitié du 1er siècle av. J.-C.). In Purpureae Vestes V. Textiles and Dyes in Antiquity. Textiles, Basketry and Dyes in the Ancient Mediterranean World. Proceedings of the Vth International Symposium on Textiles and Dyes in the Ancient Mediterranean World (Montserrat, 19-22 March, 2014) (pp. 87-101).
  • Le Goff, I. (2013). Cadavre et crémation. Techniques & Culture. Revue semestrielle d’anthropologie des techniques, (60), 92-109.
  • Petrone, P., Guarino, F. M., Giustino, S., & Gombos, F. (2013). Ancient and recent evidence of endemic fluorosis in the Naples area. Journal of Geochemical Exploration, 131, 14-27.

Mise en ligne : S. Plutniak.

Comparer des données économiques : histoire économique antique et céramique

Dionysos coiffé d’une mitra, fragment de cratère sicéliote à figures rouges MH C373-594. Trouvé à Meghara Hyblaea (Sicile). http://journals.openedition.org/cefr/1337

Par Ségolène Maudet

Quelques rappels historiographiques

Une impulsion fondamentale a été donnée par des savants allemands à la fin du xixe siècle, eux-mêmes en plein débat entre économistes et historiens, sur l’histoire du capitalisme et la place de l’Antiquité gréco-romaine dans cette évolution. Le texte majeur de cette période est celui de Max Weber, Agrarverhältnisse im Altertum (1909). C’est dans ce cadre que prend place la querelle dite des modernistes (Meyer) et des primitivistes (Weber, Häsebroek)(voir Will 1954). Dans le champ de l’histoire gréco-romaine, dans les années 1960-1970, il faut rappeler la grande importance des travaux de Finley et de Polanyi, qui développent une vision « primitiviste » de l’économie antique, statique, radicalement différente de la nôtre.

Continuer la lecture de Comparer des données économiques : histoire économique antique et céramique

Archéologie et fiction

La deuxième séance du séminaire de l’École française de Rome, consacré en 2016-2017 au thème «Fiction, histoire et sciences sociales », abordera la question du point de vue de l’archéologie, entendue comme une façon de faire de l’histoire en exploitant en premier lieu des sources matérielles, qu’il s’agisse d’objets, d’édifices ou de sites. Par ce biais, nous serons amenées à déployer une série de notions qui font la complexité des régimes a priori antagonistes de la vérité et de la fiction.

Continuer la lecture de Archéologie et fiction