Archives du mot-clé histoire matérielle

Voir les reliques avec Jean Bazin – séminaire du 14 décembre 2015

Héritière du catholicisme, l’ontologie occidentale conçoit la chose sacrée en tant que médium vers une puissance immatérielle. C’est ainsi que, dans le sillage des clercs missionnaires des siècles passés, les ethnologues ont longtemps décrit les boli du pays bambara comme les instruments d’un sacrifice à un dieu païen invisible, d’un pacte qui échange un don de matière contre une rétribution. Dans un article intitulé « Retour aux choses-dieux », l’anthropologue Jean Bazin a démonté cette interprétation d’une plume alerte : l’aspersion rituelle façonne le dieu, en renforce sa puissance, par l’accumulation des matériaux. L’objet présent pendant le rite est le dieu lui-même1.

Boli titreLe boli n’étant pas une relique, les raisonnements de Jean Bazin ne s’appliquent pas directement aux objets sacrés catholiques. Pourtant, l’analyse des « choses-dieux » emprunte un cheminement très inspirant pour l’étude historique des reliques. L’ethnologue décrit des pratiques d’exposition et de transformation d’objets, qui contribuent à façonner le sacré. Ses observations de terrain commandent un faisceau d’analyses sur la nature de ces objets : leur singularité matérielle, leur inscription dans des lignages de choses, leur pouvoir localisé etc.

Associant l’acuité du regard et l’analyse de pratiques religieuses, les choses et les hommes, les observations de Jean Bazin promeuvent un exercice très peu pratiqué par les historiens : la description.

Continuer la lecture de Voir les reliques avec Jean Bazin – séminaire du 14 décembre 2015 

  1. Jean Bazin, « Retour aux choses-dieux », dans Des clous dans la Joconde : l’anthropologie autrement, Toulouse, Anacharsis, 2008, p. 493-520. Comme le souligne Bazin, l’assimilation du boli à une relique ou à un autel procède d’une bonne intention supposée : sauver les Bambara du « péché de fétichisme ». L’ouverture d’esprit supposée de l’ethnographe n’est rien d’autre qu’un préjugé catholique ! J. Bazin, « Retour aux choses-dieux », art. cit., p. 501. []

Le parti pris des choses – Programme du séminaire 2015-2016

Les lundis matins de l’EFR
Ecole française de Rome – Salle de séminaire
ROMA Piazza Navona, 62
Les lundis, à partir de 9h30
Verre

Lundi 14 DÉCEMBRE 2015

Séance 1 : « Objets inanimés, avez-vous donc une âme ? » Histoire et sciences sociales face aux reliques médiévales et modernes

Organisation : Marie Lezowski et Florent Coste

Lundi 18 JANVIER 2016

Séance 2 : Du cadavre comme objet

Organisation : Marie-Claire Ferries et Reine-Marie Bérard

Lundi 1er FÉVRIER 2016

Séance 3 : La valeur des choses : entre biens communs et lieux publics

Organisation : Éloïse Letellier-Taillefer et Pierre Thévenin 

Lundi 7 MARS 2016

Séance 4 : La seconde vie des choses.

Organisation : Niccolo Mignemi et Marie-Adeline Le Guennec; Michaël Gasperoni et Céline Torrisi

Lundi 11 AVRIL 2016

Séance 5 : L’authenticité de l’objet archéologique en question : réflexions historiques, muséographiques et juridiques.

Organisation : Mathilde Carrive et Haude Morvan

Jeudi 16 JUIN 2016

Journée d’études finale « Le parti pris des choses »

Organisation : Marie Lezowski et Florent Coste