Penser par fragments : lectures de Gramsci / Pensare per frammenti : letture di Gramsci

Résumé

Cliquez pour version pdf

L’œuvre d’Antonio Gramsci (1891-1937), militant, journaliste et penseur marxiste, est une œuvre fragmentaire. Faite d’articles de journaux, de discours, de propos rapportés, de notes de lecture et de textes préparatoires à un ouvrage qui ne verra jamais le jour, rédigés en captivité, c’est une œuvre tournée vers l’action, une pensée pratique portant un projet révolutionnaire qui présente une grande complexité. La variété des courants théoriques qui s’en sont inspirés – subaltern studies, post-colonial studies et autres studies – et les références fréquentes à ses concepts ont souvent fait oublier la complexité de ce corpus.
Nous proposons lors de cette nouvelle séance de lire Gramsci en partant de cette donnée matérielle et de poser ainsi la question de l’usage, dans les sciences humaines et sociales, de références théoriques reconstruites ou connues par des fragments ; autrement dit, il s’agit ici d’interroger la dialectique entre fragment et système.

Riassunto

L’opera di Antonio Gramsci (1891-1937), attivista, giornalista e pensatore marxista, è un’opera frammentaria. Fatta di articoli di giornali, di discorsi, di parole riferite, di appunti di lettura e testi preparatori a un libro che non verrà mai alla luce, redatti in carcere, è un’opera mirata all’azione, un pensiero pratico latore di un progetto rivoluzionario che presenta una grande complessità. La varietà delle correnti teoriche che si sono ispirati ad essa – subaltern studies, post-colonial studies e altre studies – e i riferimenti frequenti ai suoi concetti hanno spesso fatto dimenticare la complessità di questo corpus.

Proponiamo durante questo nuovo seminario di leggere Gramsci partendo da questo dato materiale e di porre quindi la questione dell’uso di riferimenti teorici ricostruiti o conosciuti tramite frammenti nelle scienze umane e sociali; in altri termini, si tratta di interrogare la dialettica tra frammento e sistema.

Bibliographie / Bibliografia

Sources

  • Gramsci, Antonio « Il “foot-ball” e lo scopone », dans Sotto la Mole, 1916-1920, Einaudi, Turin, 1975, quatrième édition, « Opere di Antonio Gramsci – 10 », p. 433-434 ;
  • Gramsci, Antonio, « Salveminiana », dans L’Ordine Nuovo, 1919-1920, Einaudi, Turin, 1972, cinquième édition, « Opere di Antonio Gramsci – 9 », p. 257-258 ;
  • Gramsci, Antonio, « I due fascismi », dans Socialismo e fascismo, L’Ordine Nuovo 1921-1922, Einaudi, Turin, 1972, cinquième édition, « Opere di Antonio Gramsci – 11, p. 297-299 ;
  • Gramsci, Antonio, Valentino Gerratana (éd.), Quaderni del carcere, Einaudi, Turin, 1975, vol. 1, p. 5-14 (premières pages dans l’édition de 1975)
  • Gramsci, Antonio, Valentino Gerratana (éd.), « Caratteri della cultura italiana », dans Quaderni del carcere, Einaudi, Turin, 1975, vol. 3, p. 1703-1706 (voir aussi https://quadernidelcarcere.wordpress.com/2014/12/09/caratteri-della-cultura-italiana).

Littérature secondaire

  • Cospito, Giuseppe « L’Edizione nazionale dei Quaderni del carcere », Laboratoire italien, 18, 2016, http://journals.openedition.org/laboratoireitalien/1049 ;
  • Liguori, Guido « Le concept de subalterne chez Gramsci », Mélanges de l’École française de Rome – Italie et Méditerranée modernes et contemporaines [En ligne], 128-2, 2016, DOI : 10.4000/mefrim.3002 ;
  • Spivak, Gayatri Chakravorty « Can the Subaltern Speak? », dans C. Nelson, L. Grossberg, Marxism and the interpretation of culture, Urbana, University of Illinois Press, 1988.

Mise en ligne : S. Plutniak.