Raisonner la comparaison (Journée d’étude des doctorants EFR)

Raisonner la comparaison : terrains d’enquête, méthodes et objets d’étude

Mercredi 28 février 2018

Place Navone, 62 – Salle de Séminaire

Dans quelle mesure la « comparaison » en tant que méthode prend place dans nos recherches ? Malgré la diversité de nos domaines d’études, la démarche comparative est omniprésente dans tous nos travaux de thèse, à la fois comme méthode explicite de construction de nos objets et comme raisonnement implicite.

Tout en rendant compte de la variété de nos recherches, nous souhaiterions mettre à l’épreuve les apports de la comparaison dans la production de la connaissance scientifique en sciences sociales. En insistant sur la production de matériaux empiriques et sur les cadres théoriques nous permettant de monter en généralité, notre objectif est enfin d’interroger la capacité de la comparaison à mettre en cause la posture (ethnocentrique ?) du chercheur.

 Programme

  • 10h–11h15 : Gaëlle Troadec et Virginia Santilli

Comparer des terrains à l’international (France–Italie) pour mettre en lumière des structures socio-économiques singulières de marché ? Les cas de la petite pêche et du parc locatif social.

  • 11h30–12h45: Serena Galasso et Blanche Lacoste

Deux disciplines au prisme du « genre » : objets, méthodes, enjeux. De l’étude de la gestion domestique aux xvexvie siècles à l’analyse de la liturgie contemporaine.

  • 14h–15h15 : Anton Divić  et Alba Ferreira Domíngez

Comparaison de l’objet : comparaison entre les différents sites et entre les épaves en archéologie sous-marine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.