Autour de la souveraineté alimentaire. Cinquième séance du séminaire.

La souveraineté alimentaire est un thème mis en avant depuis le milieu des années 1990 par des regroupements d’associations paysannes issues de plusieurs continents. Il s’est imposé sur la scène politique internationale en réaction à la libéralisation accrue des marchés des denrées agricoles. Pour ses partisans, la souveraineté alimentaire est « le droit des populations […] à définir leur alimentation et leurs systèmes de production ». La notion est dotée d’un fort potentiel mobilisateur, elle souligne la nature politique et pas seulement technique des questions liées à l’alimentation dans le monde. Depuis quelques années, de slogan altermondialiste, elle est entrée dans le droit de plusieurs États en même temps qu’elle est devenue un objet de réflexion universitaire. Cette séance du séminaire interrogera le concept de souveraineté alimentaire et les formes de souveraineté qu’il implique. Les questions suivantes seront notamment utilisées : Qui pourrait être le détenteur d’une telle souveraineté ? À quelle échelle se situe-t-elle ? Comment ses défenseurs imaginent-ils sa mise en œuvre ? À l’intérieur de quelles formes d’organisation des échanges peut-elle être projetée ?

 

La séance est organisée par E. Botte, C. Courrier, J.-B. Delzant, E. Kurdziel et C. Revest.

Elle aura lieu le lundi 3 juin 2013, à 15h, dans la salle de séminaire (Piazza Navona, 62).

 

Intervenants:

Céline FERCOT, maître de conférences, Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

Antonio ONORATI, président de l’ONG Crocevia.

Delphine THIVET, doctorante à l’EHESS.

 

 



Citer ce billet
Jean-Baptiste Delzant (2013, 15 mai). Autour de la souveraineté alimentaire. Cinquième séance du séminaire. Lectures en sciences sociales. Consulté le 3 mars 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tyrn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.