Archives mensuelles : novembre 2016

Langues, langage, pensée, nations – Lecture de Humboldt

 

Compte-rendu par Mathilde Carrive

Dans le cadre du séminaire de lecture en sciences sociales de l’EFR consacré à la traduction (2013-2014), nous avions proposé une réflexion sur la pensée et les travaux de Wilhelm von Humboldt, réflexion que nous avons été amenée à reprendre il y a peu et que nous soumettons aujourd’hui. Humboldt apparaît comme une figure particulièrement intéressante quand on aborde les questionnements liés à la traduction : non seulement il l’a pratiquée et théorisée, mais il a également pris à bras le corps, dans l’ensemble de son œuvre, la question du langage et de la diversité des langues. C’est sur ce second point que nous proposons de réfléchir ici, au gré de la lecture de sa correspondance et de plusieurs de ses œuvres théoriques1.

Continuer la lecture de Langues, langage, pensée, nations – Lecture de Humboldt 

  1. Nous nous sommes principalement fondée sur l’édition du texte et les traductions proposées récemment par D. Thouard, à savoir : Wilhelm von Humboldt, Sur le caractère national des langues et autres écrits sur le langage, textes présentés, traduits et commentés par D. Thouard, Paris, 2000 ; abrégé ici en Humboldt 2000. []

Florent Coste

Membre post-doctorant de l'Ecole française de Rome Section Moyen Âge https://efrome.academia.edu/FlorentCoste

More Posts - Website

Faits, fictions et frictions

Remettre à l’agenda la question des rapports entre histoire et fiction pourrait apparaître à certains pour une provocation crispante propre à raviver de vieilles controverses qu’on aurait pu espérer réglées, à d’autres comme la tentation d’une incursion sulfureuse dans un domaine clairement antinomique aux missions historiennes, ou enfin comme un acquiescement aux tendances récentes au rapprochement entre littérature et histoire, qui visent à organiser la convergence et la collaboration de leurs régimes d’écriture et de vérité.

La multitude de ces points de vue suffit à démontrer que la question est loin d’être réglée. Le séminaire organisé par les membres de l’EFR s’empare, en 2017, de ces problèmes épistémologiques qui entourent le récit et le raisonnement de l’historien, en s’autorisant comme chaque année un détour fructueux par d’autres sciences sociales.

Continuer la lecture de Faits, fictions et frictions 

Florent Coste

Membre post-doctorant de l'Ecole française de Rome Section Moyen Âge https://efrome.academia.edu/FlorentCoste

More Posts - Website