L’invention des normes

Vendredi 27 janvier 2012, 14h30 – 17h30

Organisateurs : Guillaume Calafat, Arnaud Fossier, Simon Sarlin

Intervenants : Jean-Louis Halpérin, Paolo Napoli, Silvia di Paolo

Cette première séance du séminaire  sera consacrée à la lecture et à la discussion de l’article « Le droit et ses histoires » publié par Jean-Louis Halpérin dans la revue Droit et société (n°75, 2010/2), en présence de son auteur, historien du droit et des théories du droit.

En se revendiquant du positivisme juridique, celui-ci y défend l’idée que le droit est le résultat de processus multiples de création, qu’il y a donc « des histoires, à la fois séparables et liées entre elles, de la production normative, de la science du droit, des cultures juridiques ou des usages sociaux du droit ». Nous voudrions, avec lui, prolonger sa réflexion sur les problèmes historiques relatifs à l’invention du droit, à ses reculs ou retraits, ainsi que sur les divers terrains auxquels une approche historique du droit est susceptible d’être appliquée.

Pour cela, nous avons proposé à deux chercheurs, Paolo Napoli et Silvia di Paolo,  ayant enquêté sur la normativité administrative et sur la place que tient le droit dans l’invention des normes, de nous livrer leur analyse à partir d’un court questionnaire que nous avons élaboré après lecture du texte d’Halpérin : est-il vain de chercher les origines d’une norme ou d’un « ordre juridique » ? Comment s’opère le passage d’un état social dépourvu de règles juridiques à une société productrice et utilisatrice de telles règles ? La co-existence de plusieurs ordres juridiques génère-t-elle frictions et tensions ?

Ces questionnements sont diversement abordés par les historiens, les juristes, les philosophes, les anthropologues, et les historiens du droit. Cette première séance sera donc aussi l’occasion de mettre en lumière ce qui oppose ces spécialistes, et de revenir sur les définitions différentes qu’ils se donnent du droit et des normes.

 

Jean-Louis Halpérin, Professeur de Droit à l’ÉNS Ulm (Paris).

Domaines de recherche : droit contemporain comparé, histoire du droit, histoire des théories du droit.

Paolo Napoli, Directeur d’études à l’ÉHÉSS, directeur du Centre d’étude des normes juridiques – Yan Thomas (Paris).

Domaines de recherche : histoire et philosophie des normativités et des dispositifs administratifs modernes et contemporains.

Silvia di Paolo, Ricercatrice à l’Università di Roma Tre (Rome).

Domaines de recherche : histoire du droit  et de l’« expérience administrative » au Moyen Âge et à l’époque moderne.

Guillaume Calafat

Maître de conférences en histoire moderne (Université Paris 1). Membre du comité de rédaction de la revue Tracés.

More Posts - Website

Une réflexion au sujet de « L’invention des normes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *