Le retour de la querelle du narrativisme ? Autour des oeuvres d’Ivan Jablonka

Lors de la dernière rentrée littéraire, un historien s’est démarqué par la publication d’un essai intitulé Laëtitia ou la fin des hommes. Revenant sur le meurtre de Läetitia Perrais en 2011, ce livre a bénéficié d’une réception d’abord positive, enthousiaste, et même primée (par le prix Medicis et le prix Littéraire du Monde), puis comme souvent un peu moins consensuelle, au sein notamment de la communauté savante.

A la lisière d’une entreprise de documentation et d’enquête et d’un parti pris assumé d’écriture littéraire, Laëtitia peut être considéré en partie comme le prolongement concret d’un autre essai de Jablonka, L’histoire est une littérature contemporaine.  Or une telle affirmation, sous forme de slogan méthodologique, s’inscrit dans un contexte où se multiplient les points de contact entre histoire et littérature. Cela n’est cependant pas sans poser de sérieuses questions tant sur la frontière entre histoire et fiction, que sur la nécessité de bien écrire pour administrer la preuve historique, sur l’opportunité de se montrer inventif et créatif dans les formats de l’écriture historique. Si un écrivain peut se faire historien, un historien peut-il symétriquement assumer une scénographie d’auteur ?

L’objectif de cette séance est de présenter ensemble les deux plus récents ouvrages d’Ivan Jablonka et de dégager les implications historiographiques de cette tendance plus générale à un rapprochement asymptotique de l’histoire et de la littérature.

Organisée par Florent Coste et Marie Bossaert, la discussion, ouverte au public, aura lieu le lundi 26 juin, à 9h30, École Française de Rome (Piazza Navona, 62), dans la salle de séminaire (rez-de-chaussée, au fond de la cour).

Bibliographie

Philippe Artières, « Ivan Jablonka, l’histoire n’est pas une littérature contemporaine ! », Libération, 6 novembre 2016 [en ligne] [URL: http://www.liberation.fr/debats/2016/11/06/ivan-jablonka-l-histoire-n-est-pas-une-litterature-contemporaine_1526604]

Laurent Demanze, « Les enquêtes d’Ivan Jablonka. Entre histoire et littérature », Les Temps Modernes, 1, n°692/1, 2017, p. 192-203.

Elie Haddad et Vincent Meyzié, « La littérature est-elle l’avenir de l’histoire ? Histoire, méthode, écriture », Revue d’histoire moderne et contemporaine, 62-4, octobre-décembre 2015.

Ivan Jablonka, L’histoire est une littérature contemporaine, Paris, Seuil, Librairie du XXIème siècle, 2014.

Ivan Jablonka, Laëtitia ou la fin des hommes, Paris, Seuil, Librairie du XXIème siècle, 2016.


Florent Coste

Membre post-doctorant de l'Ecole française de Rome Section Moyen Âge https://efrome.academia.edu/FlorentCoste

More Posts - Website

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *